Le "vortex de déchets du Pacifique nord"

Publié par quentin barbier le

Une nouvelle étude vient de démontrer que cette décharge flottante est 4 à 16 fois plus étendue que ce qui avait été précédemment estimé.

UNE MASSE EN CROISSANCE PERMANENTE

Une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports vient de montrer que la zone s’étendrait sur plus de 1,6 millions de km², soit trois fois la taille de la France continentale. Cette surface est 4 à 16 fois supérieure aux estimations des précédentes études. Cette disparité des résultats s’explique principalement par la différence des angles d’analyse : les premiers rapports se concentraient sur les micro plastiques tandis que l’équipe de Laurent Lebreton, auteur principal de l’étude, a pris en compte tous les types de déchets présents dans la masse. National geographic*

Image : Zone de convergence du pacifique

 

Le centre du Grand vortex du Pacifique nord Il s'agit d'une zone relativement calme de l'océan Pacifique, vers laquelle le mouvement de rotation du vortex amène les déchets flottants. Ces déchets s'accumulent en bancs. Jusqu'à une époque récente, ces débris de nature organique subissaient une biodégradation. Les activités humaines y amènent désormais des débris en matières non biodégradables, comme des polymères et des débris de bateaux. Les matières plastiques y sont photo dégradées en pièces et particules de plus en plus petites, mais celles ci ne sont que très lentement métabolisées par les êtres vivants. La photodégradation des plastiques conduit à la production de déchets polluants, nocifs au milieu marin.. | Wikipedia*

 

Plus →

Un bonus malus pour encourager le recyclage du plastique

Publié par quentin barbier le

Par Planète Panda | Mis à jour le 14/08/2018 à 13:45

 

 Le gouvernement, qui vise un objectif de 100% de plastiques recyclés en 2025, veut ainsi inciter les consommateurs à privilégier des produits fabriqués à partir de plastique recyclé.

Un système qui sera mis en place à partir de 2019

 

"Demain, quand il y aura le choix entre deux bouteilles, l'une fabriquée en plastique recyclé et l'autre non, la première sera moins chère"

L'objectif est d'arriver en 2025 à 100% de plastiques recyclés. C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Actuellement, seul un quart des emballages en plastique sont recyclés, selon une étude publiée en mars par 60 Millions de consommateurs, qui soulignait que de nombreux autres types de produits, comme des jouets, ne peuvent même pas l'être.


Pour mobiliser les consommateurs» le gouvernement «va déployer un système de bonus-malus allant jusqu'à 10% du prix des produits», annonce Brune Poirson dont le ministre de tutelle est Nicolas Hulot. Toutefois, elle ne précise pas dans quelle proportion le dispositif abaisserait le coût des objets en plastique recyclé et relèverait celui de ceux qui ne le sont pas. «Nous voulons l'activer dès 2019 et le faire monter en puissance», ajoute-t-elle.
Le bonus-malus est «une logique dans laquelle on se retrouve», a réagi dimanche auprès de l'AFP Emmanuel Guichard, délégué général de la Fédération française de l'emballage plastique (Elipso). Encore faut-il que les alternatives au plastique existent, nuance-t-il. «Sur le pot de yaourt, il n'y a aujourd'hui pas de plastique recyclé.»

Une baisse de la TVA sur le recyclage

En outre, le plan du gouvernement en faveur du recyclage des plastiques passera par une baisse de la TVA sur le recyclage et la hausse de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur l'enfouissement, comme annoncé par le premier ministre Edouard Philippe en avril, rappelle Brune Poirson. «Nous devons afficher une trajectoire fiscale claire pour les prochaines années afin de permettre aux collectivités et aux citoyens de s'adapter, sans que cela pèse sur les finances des villes qui s'engagent», explique-t-elle.

Pailles et bâtonnets en plastique bientôt interdits

Autre levier déjà annoncé, et que le gouvernement a l'intention d'actionner prochainement: l'interdiction de produits à usage unique, comme les pailles et les bâtonnets en plastique. «Début 2019 (...) nous préciserons la liste des produits à usage unique que nous voulons interdire» et cette suppression des «usages superflus ou substituables» sera mise en œuvre «d'ici au 1er janvier 2020», souligne Brune Poirson au JDD, précisant toutefois que le gouvernement veut collaborer avec les industriels plutôt que bannir immédiatement certains produits. «Si dans deux ans le compte n'y est pas, alors on passera au règlement», assure la secrétaire d'Etat.

Extrait du Figaro le 12/08/2018 
Plus →

Faites le choix de la planète!

Publié par quentin barbier le

Nous devons passer à l’action !

Depuis une vingtaine d’années, les scientifiques nous informent et nous habituent à ces réalités :

  • Pollution atmosphérique, des eaux, des sols...
  • Réchauffement climatique…
  • Catastrophes naturelles...

Et essayent de nous faire changer d’habitudes pour :

  • La protection de l’environnement…
  • Le recyclage
  • L’énergie durable,
  • Le respect de la nature…

Cette réalité n’est pas seulement une tendance, mais requiert vraiment un changement rapide de nos habitudes de vie et de consommation.

Vous pensez que vous ne pouvez rien faire à votre échelle ?

FAUX !

Vous pouvez dire HALTE AU PLASTIQUE et prendre des mesures vous concernant !

Comment faire concrètement ?

Nos choix de consommation, même à l’échelle d’un simple individu, influencent grandement notre environnement.

Si nous arrêtions de croire que notre action individuelle n’est pas significative à l’échelle planétaire, alors les choses commenceraient vraiment à changer!

Faire le choix de consommer… responsable

Eh oui, tous les jours vous achetez plein de choses.

De la nourriture, des objets du quotidien.

Il y a une multitude d’options.

Vous avez le choix.

Vous choisissez en fonction de vos valeurs, vos convictions.

Votre budget.

Mais faites-vous vos sélections en pensant à la Terre qui est sévèrement impactée?

Vous le savez, vos choix comptent.

C’est notre santé à tous qui est en danger.

Un choix responsable !

Nous avons décidé de faire des choix. Pour nous, pour vous.

Avec un souci permanent : la protection de la Nature.

 

Plus →