Le "vortex de déchets du Pacifique nord"

Publié par quentin barbier le

Une nouvelle étude vient de démontrer que cette décharge flottante est 4 à 16 fois plus étendue que ce qui avait été précédemment estimé.

UNE MASSE EN CROISSANCE PERMANENTE

Une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports vient de montrer que la zone s’étendrait sur plus de 1,6 millions de km², soit trois fois la taille de la France continentale. Cette surface est 4 à 16 fois supérieure aux estimations des précédentes études. Cette disparité des résultats s’explique principalement par la différence des angles d’analyse : les premiers rapports se concentraient sur les micro plastiques tandis que l’équipe de Laurent Lebreton, auteur principal de l’étude, a pris en compte tous les types de déchets présents dans la masse. National geographic*

Image : Zone de convergence du pacifique

 

Le centre du Grand vortex du Pacifique nord Il s'agit d'une zone relativement calme de l'océan Pacifique, vers laquelle le mouvement de rotation du vortex amène les déchets flottants. Ces déchets s'accumulent en bancs. Jusqu'à une époque récente, ces débris de nature organique subissaient une biodégradation. Les activités humaines y amènent désormais des débris en matières non biodégradables, comme des polymères et des débris de bateaux. Les matières plastiques y sont photo dégradées en pièces et particules de plus en plus petites, mais celles ci ne sont que très lentement métabolisées par les êtres vivants. La photodégradation des plastiques conduit à la production de déchets polluants, nocifs au milieu marin.. | Wikipedia*

 

← Article précédent Article suivant →